andre-forner.fr

Ma fin est mon commencement

page en travaux

Voix :
Gilles PICAUT, ténor
Bernard BUSNEL, ténor
Michel GAUVAIN, ténor
André FORNER, baryton
Oleg AFONINE, baryton-basse
Guy-Etienne GIOT, basse

Instruments :
Aldo RIPOCHE, violoncelliste (5. Daniélis)
Myrdhin , harpe médiévale (11. Rudel)

Enregistrement à la chapelle de l'Abbaye de Rhuys : 01-02-03 avril, l’église du Rheu : 24 avrilet l’église des Iffs : 22 et 27 septembre 2000

Programme :
Puer natus est, grégorien 3.10
Písen Máje, František Domazlícký 3.13
Le Bardit des Francs, Albert Roussel 5.03
Dniess visit, Trubatchiov 2.24
Obstupes cite gentes, Daniel Daniélis 5.05
Deus in adjutorium/Dixit Dominus, ms de Wittenberg 3.44
Gaudens in domino, ms de Munich 2.10
Quam pulchra es, John Dunstable 1.45
Ma fin est mon commencement, Guillaume de Machaut 5.13
Li doux regars de me dame, Adam de la Halle 1.06
Lanquan li jorn son lonc en mai, Jaufre Rudel 9.03
Planctus Iacob super filius, Pierre Abélard 4.41
Kyrie IV Cunctipotens genitor Deus, grégorien 2.37

Fichiers WAV

Mille ans de musique vocale en Europe : ma fin est mon commencement
enregistré en 2001

- un conseil : écoutez au casque hifi ou une bonne chaine hifi pour retrouver l'acoustique natuurelle des lieux d'enregistrement, chapelle, église ou abbatiale.

01 01 Puer natus es (Grégorien) [32 889 KB]

02 02 Písen Máje (František Domazlícký) [33 291 KB]

03 03 Le Bardit des Francs (Albert Roussel) [52 297 KB]

04 04 Dniess visit (Trubatchiov) [24 928 KB]

05 05 Obstupes cite gentes (Daniel Danielis) [52 663 KB]

06 06 Deus in adjutorium/Dixit Dominus (ms de Wittenberg) [38 654 KB]

07 07 Gaudens in domino (ms de Munich) [22 562 KB]

08 08 Quam pulchra es (John Dunstable) [18 253 KB]

09 09 Ma fin est mon commencement (Guillaume de Machaut) [54 082 KB]

10 10 Li doux regard de me dame (Adam de la Halle) [11 482 KB]

11 11 Lanquan li jorn son lonc en mai (Jaufre Rudel) [93 623 KB]

12 12 Planctus Jacob super filius (Pierre Abélard) [48 464 KB]

13 13 Kyrie IV 'Cunctipotens genitor Deus' (Grégorien) [27 160 KB]

Livret CD

Recto CD

1000 ans de musique vocale en Europe / ma fin est mon commencement

Verso CD

1000 ans de musique vocale en Europe / ma fin est mon commencement

Un CD de musique vocale vient de naître à Rhuys

2005-12-22 Le Télégramme

CLIQUEZ sur l'image pour agrandir

 

1000 ans de musique vocale : un album original

2006-01-31 Le Télégramme

CLIQUEZ sur l'image pour agrandir

 

Livret 16 pages

Cliquez ici pour afficher l'album photos

texte de présentation

1000 ans de musique vocale en Europe, Ma fin est mon commencement

Domazlícký, Roussel, Trubatchiov, Schubert, Daniélis, ms de Wittenberg, ms de Munich, Dunstable, Machaut, la Halle, Rudel, Abélard, Grégorien.

Jusqu'à l'Ouest… jusqu'à l'Est…
de l'Odet breton à l'Oural slave
du 20ème au 11ème siècle
de Daniélis (Vannes) à Trubatchiov (Russie)
de Abélard (Saint-Gildas de Rhuys) à Domazlícký (Tchèquie)

Nous parcourons l'Europe avec des voyageurs infatigables, compositeurs de ce millénaire.

Le choix d'œuvres caractéristiques de la musique vocale dessine clairement l'évolution créatrice de cette riche période. En se glissant dans chaque époque pour l'interprétation, les six chanteurs effectuent un parcours vertigineux de mille ans d'histoire. La place représentative des compositeurs choisis, dans l'Histoire de leur siècle, est ponctuée par une marque d'originalité ou d'indépendance dans leur création. Les œuvres choisies, au-delà de leur intérêt propre musical ou musicologique, seront pour la plupart un apport nouveau au catalogue discographique.

L'espace d'un instant, d'un millénaire à l'autre, cet album embarque pour un voyage musical cosmopolite dans une Europe qui se déchire et qui se construit.
Le choix bien sûr non exhaustif est de faire ressentir plutôt que faire savoir...

Ce voyage aurait pu suivre la logique chronologique, commencer à Noël de l'an mille avec "Puer natus est" et s'achever au cœur du 20ème siècle, dans la tourmente d'un camp où s'élève cependant un chant plein d'espérance qui interroge le prochain millénaire (Domazlícký).

Puer natus est, l'enfant est né et bientôt dès sa mort sa parole se propage et dépasse les frontières, survit à la chute de l'empire romain en conquérant les "barbares" envahisseurs dès les premiers siècles.
Mais à la fin du 1er millénaire les divisions sont intenses et ce Puer natus est, à l'aube du 2ème millénaire alors que le chant dit "grégorien"(*) vient d'être codifié, résonne de multiples interrogations sur l'avenir.
L’an mil semble moins barbare que l’on ait pu dire mais plutôt une période de réflexion riche sur la condition de l’être humain.
Nous reconnaissons aujourd'hui deux événements essentiels au 11ème siècle : d’abord le Grand Schisme d'Orient, le pape Léon IX, né le 21 juin 1002, a tenté le rapprochement avec l’Orient avant 1054, mais profondément échoué ; ensuite la réforme grégorienne ** (1073-1085), Bernard de Clairvaux, rude adversaire d’Abélard, fondera l’ordre des cisterciens qui prône une mise en ordre des religieux avec le message d’humilité et de respect du Christ.
C'est aussi le début de mille ans de musique vocale, un immense présent qui nous reste à la faveur des monastères, des cathédrales et des chapelles qui s'édifient partout en Europe. Roman au 11ème et 12ème siècles, gothique au 13ème et au 14ème siècles, flamboyant au 15ème siècle, le chant des pierres résonne.
* du nom de Grégoire I qui entreprit l'organisation des chants liturgiques au VIème siècle.
** du nom de Grégoire VII qui entreprit l'établissement d'une discipline monastique au XIème siècle.

C'est ainsi qu'est né un rapport intime entre le "sacré" et la musique vocale. La conscience spirituelle du répertoire de la musique vocale dépasse largement le cadre liturgique. Quelques pièces du répertoire dit "profane" sont volontairement incluses dans ce programme contenant essentiellement des pièces du répertoire dit "sacré". L'expression profonde de la création artistique qu'elles contiennent fait reculer les frontières parfois trop rigides entre le "sacré" et le "profane". La création artistique est éminemment spirituelle et s'inscrit toujours dans son siècle, parallèle à l'histoire de l'humanité qui poursuit sa quête.

Ce voyage aurait pu... mais le choix des pièces suit le chemin inverse du temps qui se déroule, sans aucune nostalgie passéiste mais dans un humble message d’espoir pour l’avenir ; et conduit l’auditeur de la guerre à la paix, d’une barbarie contemporaine à une méditation ancestrale.
Puer natus est, l'enfant mourra sur la croix. Echo de la haine au cœur d'un 20ème siècle barbare à son comble : Terezin, camp de la mort. Combien résonne cet alpha et cet oméga de notre millénaire! Ce sont pourtant deux chants d'espérance.

Ce 2ème millénaire s'achève avec une Europe qui s'unit, fragile, "le jour se lève… les années passent… ne reste que le Paradis des souvenirs… mai revient" (extrait de Chanson de mai de Domazlícký).